Y-avait une France…

Y-avait une France

Une parodie de « Il y avait une ville, de Claude Nougaro

Que se passe-t-il

J’n’y comprends rien

Y avait ma France et y’a plus rien

J’me souvenais que je voyais

Plein d’gens dans les rues

Public incongru

Sous un beau soleil d’Juillet

j’autorisais le mariage Gay

Les jours de grèves on en voit trop

Les écoliers ne rechignent pas trop

Y’en avait soixante et un million qui me contestaient

Me contestaient

Moi le président

De la France le commandant

Et puis voici

Que dans le ciel gris de midi

De plus en plus fort j’entendis

Comme arrivant de l’infini

Ce drôle de bruit

Ce drôle de bruit

J’me souviens que les gens

S’arrêtèrent de marcher

Rentrèrent chez eux d’un pas pressé

Tout ça pour allumer la télé

Regarder BFMTV

Pour une fois on ne parlait pas d’moi

On parlait du journal Charlie

Pour lui c’était fini

A cause des frères Kouachi

Mais j’n y pouvais rien moi

Fallait que j’fasse un discours encore une fois

Qu’est-ce que les gens attendaient d’moi

Pleins d’inquiétude et d’amusement

et brusquement

Il y eut un éclair aveuglant

Encore un autre gars pas sage

Koulibaly nous a fait une prise d’otage

Que s’est-il passé ?

J’n’y comprends rien

Y’avait ma France

et y-a plus rien

Y’a plus qu’des marches silencieuses

La France n’est plus joyeuse

A leurs besoins, les journaux, à leurs besoins ils subvenaient

Comme un phénix de ses cendres, Charlie renaît

On recherchait Hayet Boumedienne

Pendant qu’eux faisaient leur boom indienne

A la place où il y avait

Une ville qui battait

Malgré les événements

Charlie d’un esprit battant

Revient plus puissant

Mon dieu, mon dieu

Numéro un, rupture de stock

La France, est-elle loufoque ?!

La France renaît

La France renaît

La France renaît

Medhi.

Commentaires clos.