Gainsbourg et le reggae

COUP DE COEUR

Serge Gainsbourg a découvert le reggae au milieu des années 1970, il est parti trouver l’inspiration en Jamaïque.

Le musicien ne pratique pas le chant, il fait du talk-over. Cette technique vocale est très utilisée dans la musique jamaïcaine et il a ramené ce style en France.
En 1979, Gainsbourg sort « Aux armes et caetera », l’un des premiers reggae français…
« Aux armes et cætera » a été un succès critique et commercial et un scandale qui entoure la reprise de « La Marseillaise ».
J’aime bien cette chanson. Le reggae est un type de musique que je préfère à d’autres mais la chanson est spécifique, elle n’est pas joyeuse, ce qui est inhabituel pour le reggae, et elle touche un thème très important, comme la politique. Elle est également pertinente à notre époque puisque la plupart des pays ont des problèmes similaires.

Quand je cherchais des informations sur ce chanteur qui a fait cette chanson, j’ai appris qu’il n’était pas en prison. Ça montre comment la liberté d’expression marche dans le pays, car les gens vont en prison dans ce cas-là en Russie.

Cette chanson raconte des choses actuelles, des problèmes qu’on rencontre, et aussi elle donne des conseils et des solutions dans des situations difficiles. Elle est triste et envoie un message spécial, ce type de musique est agréable à écouter, parce qu’elle a un sens profond.

Fouat

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *