Plan détaillé d’une chronique à destination des enseignants

En quelques étapes, voici comment réaliser une chronique de chanson:

 

1. Présentation


Qu’est-ce que l’on sait de cette chanson ?

Le livret vous donne plein d’indices concernant la chanson.
Cherchez les éléments de la page qui vous renseignent sur le titre, la date, le ou les interprète(s), l’auteur, le compositeur,…

écoute de la chanson

2. Description


Focalisez votre attention sur les trois questions suivantes:

Qu’entend-on?
Que comprend-on?
Que ressent-on?

Vous pouvez vous séparer en 3 groupes pour mieux vous focaliser sur l’un de ces éléments d’écoute.

  • Musique : Quels sont les instruments?
    Le tempo est-il lent ou rapide? Le rythme soutenu ou peu marqué?
    Quel est le style de musique? Plutôt rock, soul, hip hop, électro,…?
    La mélodie est-elle importante? Comment peut-on la catégoriser, la décrire? Emouvante, déjà entendue ou originale,…?
    La voix est elle rocailleuse, suave, entêtante, aiguë ou grave, chaude ou froide,…?
  • Lire le contenu de l’encadré « musique » du livret.
  • Texte : La construction du texte est-elle classique (refrain/couplet)? Fait-on usage de rimes?
    De quoi parle cette chanson ? Le sujet est-il banal, sans intérêt ? Ou au contraire surprenant, audacieux ?
    L’interprète s’approprie-t-il le texte de façon sérieuse, grave ou détachée, ironique?

    • Lire le contenu de l’encadré « paroles » du livret.
  • Emotions suscitées : Une question plus personnelle – Qu’est-ce que je ressens quand j’écoute cette chanson ?
    Est-ce qu’elle m’agace, m’ennuie, me rend joyeux ou triste ? Me donne-t-elle envie de danser ?
    A quoi me fait-elle penser? Quelles images évoque-t-elle? Résonne-t-elle en moi ?

 

3. Analyse


Nous allons chercher à comprendre le sens de la chanson et les intentions de ses créateurs et interprètes

Mettre en liens pour construire son argumentation

 Pour faire une chronique de chansons complète, on ne peut en rester à la simple description, il faut maintenant essayer de mettre en liens ces différents éléments entre eux.

  • Musique et texte : La musique c’est l’accompagnement instrumental du texte.
    Posez-vous la question de savoir en quoi celle-ci joue bien (ou mal?) son rôle d’accompagnatrice? Comment arrive-t-elle à porter le texte ? Renforcer ou atténuer son impact?
    On peut réécouter un petit extrait de musique très court qui correspond à ce qu’on va argumenter
    Attention aux décalages qui peuvent renforcer le sens d’une chanson: par exemple un message triste, puissant et lourd et une musique vive et entraînante
  • Musique et sensations : Comment la musique, la voix, la mélodie, le rythme,… agissent-ils sur moi ?
    Quels sont les instruments les plus présents? Quels sont leurs rôles? (ex.: le violon est un instrument qui pleure, l’accordéon évoque plutôt des ambiances festives)
    Essayer d’expliquer ce que l’interprète a voulu faire ressentir à l’écoute de la chanson.
  • Texte et sensations : Y a-t-il une phrase en particulier qui vous frappe, qui vous parle plus qu’une autre, qui vous paraît poétique, étrange, drôle,…?
    Le message vous paraît-il important dans votre appréciation de la chanson?

Il n’y a pas qu’une seule réponse à ces questions, c’est cela la beauté de l’art: chacun y perçoit un écho à sa propre expérience, ses propres connaissances,…

Relier ces éléments à un contexte

Dans cette étape, l’objectif est d’essayer de regarder la chanson dans son époque, et comme témoin d’une société.
Deux éléments sont particulièrement importants à analyser:

  • Biographie de l’artiste : En quoi le message que l’artiste veut nous faire passer résonne avec ce qu’il a vécu personnellement ou pas ?
    • Lire le contenu de l’encadré « biographie de l’artiste » du livret.
  • Contexte : En quelle année cette chanson a-t-elle été écrite ? A cette époque là, que se passait-il d’important ? Pourquoi l’artiste a choisi de parler de ce sujet ?
    • Chercher dans le livret la date de sortie de la chanson.
    • Lire le contenu de l’encadré « à cette époque là » qui nous amène à nous interroger sur les caractéristiques de l’époque.
      Est-ce important pour comprendre le message de la chanson?
      Parfois le lien n’est pas direct avec l’époque mais avec les préoccupations de l’artiste.
      NB: repérer les dates anniversaires peut aider à mieux comprendre pourquoi un artiste va souhaiter parler de la Libération de Paris en 1966, par exemple.

 

4. Comparaison


Pour être encore plus complète, l’analyse peut tenter des comparaisons:

Comparez la chanson:

  • avec une autre sélection du livret
  • avec une chanson que connue des élèves et dont le thème se rapproche de celui de la chanson
  • avec une chanson du même style de musique
  • avec un problème de société actuel

La musique utilise-t-elle un sample, c’est-à-dire un extrait d’un morceau que vous reconnaissez ?
Fait-elle référence à un film, un livre, une histoire ?

 

5. Conclusion critique


Chaque chronique est unique, sensible et liée à son auteur.
Ici, les élèves sont les critiques musicaux!
Dans la dernière partie, c’est leur avis qui est attendu. Le lecteur veut savoir s’ils lui conseillent ou pas d’écouter la chanson.

Demander aux élèves:

  • Votre avis : c’est génial, c’est nul, ça me plait ou pas, ça me touche, me parle, me bouleverse, m’indiffère ou me choque. Il faut maintenant vous positionner, nous donner votre avis. N’hésitez donc pas à vous exprimer, à parler de vous, à chercher ce que cette chanson a provoqué en vous, adolescents de 2015.
  • Votre argumentation : demandez-vous ce qui précisément dans ce que vous avez pu entendre, comprendre, ressentir vous amène à cet avis ?
    Votre avis est-il le même depuis votre première écoute de la chanson? Ou votre sentiment a-t-il changé après l’analyse? Si oui, pourquoi?

Conseils : toutes les critiques sont intéressantes à condition d’être personnelles et argumentées. On a tous les droits quand on est critiques ! on peut jouer avec les mots ; pour être drôle, sévère ou mesuré. A une condition toutefois, nos propos doivent rester justifiables et jamais insultants.

Commentaires clos.