Marie Tout Court / reportage

COUP DE COEUR

Le 21 mars 2014 était un vendredi après-midi ensoleillé. On est allé à la Menuiserie. On a fait le trajet à pied, pour aller voir le concert de Marie Tout Court avec ses musiciens. C’était fatigant mais agréable. On a eu un accueil chaleureux car à notre arrivée, on nous a offert un jus de pamplemousse.
A la Menuiserie, il y a une toute petite salle de spectacle rectangulaire avec des gradins en escalier et des coussins multicolores pour les spectateurs. Au premier rang, il y a des chaises. Devant, il se trouve une toute petite scène de spectacle avec des rideaux gris en velours selon la tradition française
Juste derrière les spectateurs, Nicolas, le régisseur s’occupe du son et de la lumière. Ainsi, pour chaque chanson, la lumière de la scène a changé passant du bleu au rouge puis au violet.
puis Marie nous a chanté 6 chansons sur scène et elle est descendue de la scène pour nous chanter quelques autres chansons a capella.
Elle a bien répondu à nos questions car elle était sympathique et chaleureuse. Elle est ingénue, simple et ses musiciens Jules et Ronan sont ouverts et éclairés. Nous les avons beaucoup aimés. Elle et son concert ont été fantastiques.
Lorsque nous sommes allés au spectacle, sur la scène, il y avait une guitare, une basse, une mandoline, trois chaises et un carnet de note avec les titres des chansons sur le sol.
A partir du moment où Marie Tout Court est rentrée sur scène accompagnée de Jules et Ronan, le silence s’est fait dans la salle. Les lumières se sont éteintes sauf une qui est restée allumée. Marie Tout Court s’est mise au milieu de la scène pour présenter la chanson qu’elle allait chanter. Jules et Ronan étaient assis sur des chaises et tenaient une guitare et une mandoline.
Jules a joué de la mandoline et s’est mis à chanter avec elle, puis à siffler, afin de créer un autre effet musical.
Avant chaque chanson elle expliquait le thème qu’elle allait aborder. Elle a demandé aux spectateurs de trouver le thème de l’avant dernière chanson qu’elle a chantée. Il s’agissait de l’enfance et nous l’avions deviné !
A la fin du spectacle, elle est descendue de la scène vers le public et a commencé à chanter a capella. Il y avait une différence dans la manière de chanter avec le micro et sans lui. C’est à ce moment qu’il y a eu une résonnance intimiste avec les spectateurs et tout le monde s’est mis à chanter avec elle.
A la fin du concert, en lui posant des questions, on a vu que Marie Tout Court était une « femme enfant », une personne pleine de vie, d’émotions et qui est très positive.

Pas de commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *