Le stade de la résistance

Miossec BD

                                                           illustration Maryse Garel


 

Les albums de Miossec aux titres brefs et incisifs, sont illustrés au fil des années comme autant d’autoportraits en série qui nous amènent à découvrir les différentes facettes de l’artiste en kaléidoscope.

Tantôt plus sombres et réalistes…

Miossec_BoireMiossec_Brule

Tantôt plus colorés et fantasques…

Miossec_EtreinteMiossec_Brest-Of

 Regardez bien! Cette dernière pochette, de l’album « Brest of », compilation des meilleurs titres de Miossec, propose une mosaïque de toutes ses pochettes d’albums passés.


 

Pour prolonger le travail sur la démarche artistique:

Un petit clin d’oeil à l’artiste plasticienne contemporaine Ester Ferrer qui questionne elle aussi les évolutions de l’image de soi au cours de la vie.


Estherferrer

Dans cet autoportrait, l’artiste confronte par exemple directement deux portraits d’elle-même pris à deux époques de sa vie.


En exclusivité:

Le très beau clip de Miossec, Samedi Soir Au Vauban, tiré de son dernier album, Ici-bas, Ici même sorti en 2014. Tourné dans un grand hôtel brestois, c’est un unique et long plan-séquence haletant, sans rupture ni raccord mettant en scène, non plus Miossec lui-même cette fois mais Herwann Asseh, un danseur hip hop. L’univers poétique du chanteur y est mis en valeur par la prouesse cinématographique et par la danse. Dans ce monde où les arts et les langages se mêlent…

.


 

Pour aller plus loin:

Dans sa chanson Le stade de la résistance, Miossec évoque la relation amoureuse comme source et origine de conflits. Un autre lien peut être fait entre ces deux notions  d’amour et de conflit avec les fameux slogans pacifistes des années 70 « faites l’amour pas la guerre » qui ont été le cri d’une génération.

make_love_not_war

image pacifiste

En écho à ces idéaux, Bob Marley nous offre un véritable hymne pour la paix « What we need is love »

Commentaires clos.